la voie du jaguar
informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et collective

Accueil > essais et documents > appels et déclarations > Déclaration de Wirikuta

Déclaration de Wirikuta

dimanche 12 février 2012, par Wirikuta

San Luis Potosí, Real de Catorce « Wirikuta », le 7 février 2012.

Nous, frères et sœurs en provenance des États de Durango, Jalisco et Nayarit, des centres cérémoniels et communautés suivants : Santa Catarina, Pochotita, Las Latas, San Sebastián, San Andrés Cohamiata, Ocota de la Sierra, Tuxpán de Bolaños, Las Guayabas, Cohamiata, El Ciruelillo, Guadalupe Ocotán, El Nayar, Tepic, Zitakua, Cerro de los Tigres, San José, Santiago Ixcuintla, Mesa Nuevo Valey, Bancos de Catalitique, Bancos de San Hipólito, Puerto de Guamuchil, Mezquital Durango, réunis aujourd’hui, faisons la suivante

DÉCLARATION

Dans la suite de la lutte entamée par les villages wixaritari et des organisations de la société civile, nous portons à la connaissance de la société en général :

Premièrement. Que prenant en compte les lieux sacrés que nous ont laissés nos ancêtres, nous avons continué à les parcourir par le chemin des quatre points cardinaux ; c’est pourquoi, de manière respectueuse et pacifique, nous sommes en train de défendre ce qui pour nous est notre essence de la vie.

Deuxièmement. Qu’à partir de cette cérémonie réalisée par les villages présents se sont créés davantage de liens spirituels qui renforcent nos cheminements vers le respect de la diversité culturelle.

Troisièmement. Nous réaffirmons que la connaissance ancestrale héritée de nos pères et de nos anciens est un legs pour l’humanité et le monde.

Quatrièmement. Les sites sacrés pour le peuple wixárika sont des écoles de formation spirituelle ; c’est pourquoi à chaque moment où se réalisent des projets qui causent des dommages à notre environnement, nos cœurs s’attristent et notre être meurt.

Cinquièmement. Nous déclarons que cette rencontre est transcendante et historique à cause de l’étroite relation culturelle qui nous fait fraterniser, car le chemin spirituel est guidé par la couleur même du maïs, du cerf et de la fleur de peyotl.

Sixièmement. Nous continuons à défendre notre lieu sacré de Wirikuta des concessions minières qui prétendent détruire nos ressources naturelles liées à notre façon de vivre ancestrale.

Septièmement. Nous offrons et demandons une relation respectueuse à nos frères habitants de la zone protégée de Wirikuta, puisque notre lutte spirituelle n’est pas dirigée contre leur bien-être familial et économique, et que notre cause est celle de la protection de l’écosystème en tant que patrimoine de notre mère la terre [1].

Huitièmement. Nous exigeons des autorités compétentes une plus grande sensibilité dans le suivi des projets, au travers d’une consultation préalable, informée et consensuelle dans les villages.

Neuvièmement. Notre reconnaissance et notre gratitude à toutes ces personnes, organisations, réseaux civils, universités, artistes, intellectuels, médias, ONG internationales, qui se sont solidarisés avec cette cause et nous ont fait sentir que nous ne sommes pas seuls dans cette lutte ; nous sommes partis ensemble et nous arriverons ensemble à conclure ce cycle avec une fin heureuse.

Dixièmement. Enfin, nous faisons savoir à l’opinion publique que le peuple wixárika se trouve uni, sur un pied de lutte spirituelle, que nous ne permettrons pas que meure notre héritage culturel et, par conséquent, notre vie commune avec nos ancêtres et la terre mère.

Les autorités communales et locales suivantes signent et apposent leur sceau :

Juan Torres González, président du commissariat de Tuapurie-Santa Catarina
Fermín Muñoz Carrillo, gouverneur traditionnel de la communauté Mesa de Nuevo Valey
Felipe Serio Chino, Unión Wixárika
Santos de la Cruz Carrillo, président des biens communaux autonomes de Bancos de San Hipólito, Mezquital, Durango
Totopica Robles Tela, président pour la culture, Tuapurie-Santa Catarina, Mezquitic, Jalisco.
Alejandro Carrillo Enríquez, conseil de surveillance de la communauté de Santa Catarina Cuexcomatitlán
Pascual Pinedo Hernández, gouverneur de la communauté de Santa Catarina Cuexcomatitlán
Marcos Torres Robles, juge auxiliaire de la communauté de Santa Catarina Cuexcomatitlán

Traduit par el Viejo.

Vidéo de la Déclaration de Wirikuta

Notes

[1Rappelons que, pour tout compliquer, si Wirikuta est un lieu sacré pour les Wixaritari, il ne se trouve pas sur leur territoire (NdT).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP | Ouvaton.coop | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0