la voie du jaguar
informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et collective

Accueil > essais et documents > appels et déclarations > Nouvelle mobilisation pour la défense de Wirikuta

Nouvelle mobilisation pour la défense de Wirikuta

samedi 4 février 2012, par Wirikuta

À l’opinion publique,
À tous les cœurs solidaires de Wirikuta,

Les autorités civiles, traditionnelles et agraires des communautés wixaritari (huicholes) [1] qui composent le Conseil régional wixárika pour la défense de Wirikuta ont pris la décision historique d’organiser un pèlerinage traditionnel où pour la première fois vont confluer à Wirikuta les habitants de tous les centres cérémoniels des différentes communautés qui composent le peuple wixárika. Et regroupées en une seule prière et un seul chant, elles ont décidé de communiquer avec leurs ancêtres au cours d’une même nuit « pour faire connaître au monde la signification profonde de Wirikuta ».

Ainsi, le peuple wixárika a décidé de s’unir en une lutte-pèlerinage, qui l’année dernière a parcouru le pays aux côtés du Mouvement pour la paix dans la justice et la dignité ; elle a, en outre, traversé les frontières pour arriver jusqu’aux portes de l’ONU, aux États-Unis, et de la transnationale First Majestic Silver, au Canada, exigeant le respect de son centre cérémoniel et l’annulation immédiate de toutes les concessions minières accordées à Wirikuta, sur la route du pèlerinage et dans sa zone d’influence. La même demande accompagnait les mobilisations des 26 et 27 octobre 2011, qui sont parvenues à concentrer à Mexico plus de deux cents Wixaritari venus de la Sierra Madre occidentale pour exiger de Felipe Calderón le respect de sa parole donnée lors du pacte Hauxamanaka, quand habillé en Wixárika il s’était engagé à protéger les sites sacrés des Wixaritari.

Aujourd’hui, Wirikuta, dans le désert de Real de Catorce (État de San Luis Potosí) et Haramara, dans l’île du Roi (État de Nayarit), sont les deux centres cérémoniels qui se trouvent menacés par le capital privé et le pouvoir transnational, qui se nourrit des négligences et omissions d’un gouvernement qui n’hésite pas à distribuer des concessions à droite et à gauche. Il le fait à partir d’instances comme le secrétariat à l’Économie et le secrétariat à l’Environnement et aux Ressources naturelles (Semarnat), en violant les accords internationaux qui concentrent les droits des peuples indigènes et qui ont été ratifiés par le Mexique.

Dans le but de soutenir ce pèlerinage et cet acte profondément symbolique du peuple wixárika, dans lequel s’enracine un moment décisif pour l’avenir de ce pays et du monde, nous avons décidé d’appeler à une « action-miroir » le lundi 6 février, action qui commencera par une cérémonie de danseurs, à midi sur la Grand-Place de la ville de Mexico, pour partir ensuite à 16 heures vers l’ambassade du Canada, et là, conclure l’action en soutien et solidarité au peuple wixárika et à sa lutte pour la défense de la vie, parce que pour nous Wirikuta représente la vie, non seulement de notre peuple, mais du monde entier.

Front pour la défense de Wirikuta « Tamatsima Wa’haa »
Mouvement pour la paix dans la justice et la dignité

Traduit par el Viejo.

Notes

[1Wixaritari est le pluriel de Wixárika que le reste des Mexicains avait pris l’habitude – paresseuse – d’appeler Huicholes. NdT.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP | Ouvaton.coop | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0