la voie du jaguar
informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et collective

Accueil > essais et documents > appels et déclarations > À Saint-Victor, en Aveyron, la débandade de RTE

À Saint-Victor, en Aveyron,
la débandade de RTE

lundi 13 novembre 2017, par L’Amassada

À l’ère de la transition énergétique pour la prétendue croissance verte, RTE (Réseau de transport d’électricité) tente de s’approprier les terres de deux jeunes agriculteurs, à Saint-Victor-et-Melvieu dans le Sud-Aveyron, pour implanter un transformateur électrique de sept hectares. Ce transformateur redistribuerait sur le réseau international du commerce de l’énergie la production de mille éoliennes en construction sur les crêtes de la région. Alors que la municipalité de Saint-Victor et la majorité des habitants sont contre le projet, les machines invasives de RTE et des promoteurs avancent, appuyées par les services de l’État.

Au premier jour de l’hiver 2014, une cabane nommée l’Amassada se dresse sur les terres convoitées.
Les rencontres, les liens, les résistances s’étendent et s’intensifient.

Mardi 7 novembre 2017, nous étions deux cents réunis derrière une muraille de paille pour refuser l’enquête publique. Le village est couvert de banderoles, aussi bien sur les balcons des maisons qu’au sommet de la tour de veille du village.

À 14 heures le tocsin retentit annonçant l’arrivée du commissaire enquêteur.

Les chants fusent de toute part et la détermination se lit sur tous les visages. Le commissaire se saisit d’un porte-voix qui n’aura pas le temps d’émettre le moindre son, couvert par l’alarme du nôtre.

En quelques minutes l’enquêteur est défait et est repoussé jusqu’à sa voiture sous les chants et les vivats d’un village en résistance.

Dans la foulée, c’est les dossiers de l’enquête qui sont sortis de la mairie et jetés dans les flammes. La maquette du projet est amenée aux poubelles du village, enterrant le projet dans le seul endroit qui semble être sa place.

Le transfo ne se fera pas, l’enquête n’aura pas lieu.

Source : L’Amassada
6 novembre 2017.

PAS RES NOS ARRESTA

Dates à venir

La mascarade de l’enquête publique est lancée !
Plusieurs rendez-vous pour y résister sont déjà annoncés :

Le 16 novembre à partir de 12 h 30, le commissaire enquêteur croit pouvoir continuer son enquête, aux Costes-Gozon. Nous y serons. Repas et blocage au programme.

Le 2 décembre, l’enquêteur revient à la mairie de Saint-Victor, nous serons de nouveau là pour l’accueillir. Rendez-vous à 9 heures devant la mairie. Puis pour dire NON à tous ces grands projets inutiles et imposés, grande manifestation à Saint-Affrique à 15 heures, départ place de la Poste.

Messages

  • Visca las drollas e los gojats de Sant Victor ! Res nos arrestara pas. N’i a pro de las paleolicas e de totes lors bordhillas ! Saique se l’occitania se reviscola, sera dempuei lo brave roergua. Cal estre una molonada lo doas de decembre miladieu.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP | Ouvaton.coop | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0