la voie du jaguar
informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et collective

Accueil > essais et documents > appels et déclarations > Solidarité avec la communauté nahua de Santa María Ostula, Michoacán

Solidarité avec la communauté nahua
de Santa María Ostula, Michoacán

mardi 13 décembre 2016, par CNI, EZLN

4 novembre 2016.

À la communauté nahua de Santa María Ostula, Michoacán,
Aux peuples du monde,
À la société civile nationale et internationale,
Aux médias libres,

Peuples, nations et tribus qui composons le Congrès national indigène ainsi que l’Armée zapatiste de libération nationale, nous manifestons notre profond rejet des actions commises à l’unisson par les mauvais gouvernements et les bandes criminelles contre la communauté indigène nahua de Santa María Ostula, municipalité d’Aquila, Michoacán, afin de tenter d’en finir avec sa lutte digne et historique.

Non seulement les gouvernements ont été complices de l’attentat contre Cemeí Verdía, le 25 mai 2015, mais ils ont aussi libéré les coupables Juan Hernández Ramírez (alors président municipal d’Aquila) et José Antioco Calvillo. Cemeí Verdía a été enfermé avec des accusations inventées et l’enfant Hidelberto Reyes Garcia assassiné.

Les mauvais gouvernements veulent maintenant arrêter le commandant Germán Ramírez en fabriquant des délits et des accusations contre ceux qui luttent et défendent la terre et leurs familles. Alors que, au même moment, se regroupent les membres du cartel des Caballeros Templarios [1] qui se sont déjà réorganisés et fortement armés à l’est de la municipalité d’Aquila.

Le délit des comuneros, des polices communautaires d’Ostula et des autodéfenses de la montagne des côtes du Michoacán, c’est de ne pas avoir accepté la mort et la terreur que les mauvais gouvernements et la délinquance organisée dans la région offrent comme unique option. Au contraire, par sa résistance et sa rébellion, Ostula nous a non seulement appris la dignité d’un peuple organisé, mais a aussi démontré au monde qu’il est possible de construire la paix et la justice au milieu de la destruction dans laquelle les capitalistes ont submergé ce pays.

Nous dénonçons cette nouvelle attaque contre la communauté indigène d’Ostula et nous rendons responsables de cette agression les mauvais gouvernements d’Enrique Peña Nieto et de Silvano Aureoles, complices des leaders « templiers » El Tena, El Tuco, Chuy Playa et Federico González (Lico) que la communauté a désignés à de nombreuses reprises comme étant responsables de l’assassinat de trente-quatre comuneros et de la disparition de six de plus. Nous les rendons responsables du sang qu’ils veulent voir couler afin de protéger leurs négoces capitalistes, de protéger les leaders templiers plutôt que les chercher et les arrêter, de garantir l’impunité aux militaires assassins du garçon Hidelberto, de chercher à tout prix à spolier les terres communales et les ressources naturelles, de chercher à assassiner cette espérance pour ce pays qui se nomme Santa María Ostula.

Nous exprimons notre respect et notre solidarité avec les mobilisations de la communauté, à qui nous faisons savoir que dans le cœur collectif du Congrès national indigène brille une intense lumière alimentée par la dignité d’Ostula, et nous appelons les peuples originaires et la société civile du Mexique et du monde, la Sexta mexicaine et internationale et les médias honnêtes à être attentifs et solidaires.

Novembre 2016

Pour la reconstitution intégrale de nos peuples
Plus jamais un Mexique sans nous

Congrès national indigène
Armée zapatiste de libération nationale

Source et traduction :
Enlace Zapatista

Notes

[1Les Chevaliers templiers, nom d’un des cartels de narcotrafiquants qui font régner la terreur dans le Michoacán (note de “la voie du jaguar”).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP | Ouvaton.coop | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0