la voie du jaguar
informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et collective

Accueil > correspondance > Lettres d’Istanbul sur la lutte et la répression

Turquie

Lettres d’Istanbul sur la lutte et la répression

mardi 18 juin 2013, par ZAD

Des nouvelles de l’intérieur de la lutte et de la répression qui ont cours à Istanbul en ce moment par une personne qui est passée sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes il y a quelques semaines.

Istanbul, 13 juin 2013

Depuis dix jours, toute la banlieue, le centre-ville et l’occupation du parc (Gezi) sont des zones libres, sans flics. C’est vraiment impressionnant de voir la résistance et la solidarité des gens de différentes sortes de croyances, incroyable de voir le campement dans son ensemble. Les rues sont sans flics et les gens sont pacifiques les uns envers les autres.

On a été prévenu·e·s mardi matin quand il y avait moins de monde dans le parc que la police allait attaquer. Mais les médias ont été positionnés pour présenter une police pacifique, non agressive pendant qu’en réalité les gens étaient sous les gaz et lourdement blessés. Alors que toute la journée le gouvernement déclarait dans les médias qu’ils n’entreraient pas dans le parc, ils ont envoyé du gaz toute la journée. Pendant qu’il devait y avoir une explication médiatique aux alentours de 13 heures, les flics ont crié aux occupant·e·s de rester calmes alors que c’était le cas, puis ils ont commencé par envoyer des sons de bombes, puis des gaz en quantité extrême et à utiliser les canons à eau. La solidarité des gens est incroyable. Ça c’est calmé aux alentours de 19 heures alors que beaucoup de gens arrivaient après le travail. Alors que tout était apaisé, en une seconde, c’est redevenu une zone de guerre. Beaucoup de gens sont blessés et malheureusement ça n’arrête pas. La couverture médiatique raconte vraiment d’autres histoires, les gens en action sont confus et le gouvernement donne l’impression qu’il ne sait vraiment pas comment contrôler la situation :) . Mais la dernière info que nous avons eue est qu’ils ne sont plus responsables de l’intégrité des vies humaines. Je ne sais pas quand je pourrai écrire à nouveau mais c’est très important de faire savoir que, avec solidarité et résistance, les gens même fatigués et incertains de ce qui va arriver, viennent encore pour aider, occuper le terrain, nourrir et s’occuper les un·e·s des autres. Au centre-ville on entend le son d’une très large quantité de personnes qui ne partent pas et qui n’ont plus peur. Les droits humains sont complètement écrasés ou ignorés par le gouvernement (aujourd’hui il y a eu beaucoup d’arrestations d’avocats et de juges). Ils essayent d’emprisonner ou de faire peur aux gens qui sont d’une résistance incroyable et qui vont au-delà du possible.

Avec amour et solidarité des nouvelles de la cité. C’est juste important d’informer l’extérieur car il y a beaucoup de faux médias.

S’il vous plaît ne communiquez pas mon nom.

Istanbul, 15 juin 2013

Maintenant nous sommes dans une situation totalement différente.

La nuit dernière autour de 20 heures, ils ont commencé à gazer le parc, puis des TOMA (camions qui peuvent envoyer du gaz et de l’eau) ont commencé à envoyer de l’eau. Après avoir aidé les personnes qui avaient été touchées, on a découvert qu’ils avaient reçu de l’acide corrosif qui brûle la peau pendant des heures. Si on lave avec de l’eau, ça brûle encore plus. Après ça, ils ont attaqué l’hôtel ou étaient basés les docteurs et les unités d’urgence de ce quartier en envoyant du gaz pendant un certain temps. Après que ces nouvelles ont commencé à arriver tous les endroits ont ouvert leurs portes pour prendre soin des personnes touchées par les tirs de cartouches lacrymo, les brûlures à l’acide, les balles en caoutchouc... Alors les hôpitaux ont été gazés. Ensuite ils ont commencé à prendre l’équipement médical. Ce matin, ils ont arrêté et battu les docteurs qui aidaient. Pour le moment, beaucoup de gens qui ont été arrêtés ne peuvent pas être trouvés dans les postes de police. D’un autre côté il y a eu beaucoup de gens qui ont essayé de marcher ou de venir en bateau vers cette zone, des enfants, des personnes âgées et autres ont été brutalement violentés par la police. Comme il n’y avait pas assez de policiers, les gendarmes sont aussi intervenus. Partout c’est devenu une zone en guerre. Les personnes sont restées solidaires bien que fatiguées, par exemple en allant jusqu’à l’extrême (« absurdité ? » – difficulté de compréhension de cette phrase pour la traduction) d’organiser une chaîne humaine pour que le poste de police ne soit pas attaqué. Beaucoup de parents et d’enfants ont été séparés et perdus. Maintenant ils arrêtent tout le monde.

Malheureusement on voit maintenant un autre niveau de violence qui est plus effrayant. La police secrète a distribué aux fascistes des T-shirts avec l’inscription « police », des battes, des masques à gaz, ils sont de plus en plus nombreux partout autour, ils chantent et battent les gens sous la protection de la police. Et malheureusement dans mon quartier les gens essayent de se cacher. Je n’ai aucune idée de ce qui va se passer. Les gens sont solidaires, ils rentrent et ils sortent mais cette fois ils attaquent d’une manière qui va au-delà de la violence et du respect des droits humains.

Et pendant que cette occupation avait lieu, ils essayaient de faire passer une nouvelle loi qui donne le droit aux agents secrets de faire ce qu’ils veulent en opération, tuer sans ordre du tribunal. Et pour qu’ils puissent utiliser des armes à feu sur les personnes qui manifestent ou qui courent pour échapper à la police. Ce n’est pas encore passé mais c’est en proposition.

Il y a aussi un appel en Turquie à ne pas aller au travail demain en action de solidarité

Je ne peux écrire que ça et malheureusement ce n’est qu’une petite portion de ce que nous traversons maintenant. Beaucoup d’amour et d’embrassade à vous tou·te·s là-bas, je n’ai pas l’énergie en ce moment de répandre l’information, ça serait chouette si vous pouviez le faire (sans communiquer mon nom).

Source : zad.nadir.org

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SPIP | Ouvaton.coop | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0